Trouver des offres d’assurance auto pour malussé en ligne
Trouver des offres d’assurance auto pour malussé est particulièrement difficile dans un contexte de méfiance de la part des assureurs traditionnels. Entre simple refus ou majoration sur pondérée, les choix sont restreints. C’est en ce sens que les offres en ligne, moins chères et plus simple à trouver, constituent une alternative crédible.

Les scénarios pouvant conduire à une résiliation

Lorsqu’un automobiliste réalise un accident à tort, son assureur historique peut tout à fait résilier son contrat d’assurance automobile. Plus globalement, plusieurs motifs peuvent conduire à une résiliation de l’assurance. On peut citer par exemple les sinistres responsables, qu’ils soient matériels ou corporels, un niveau de malus trop important, etc. Dans ce cas de figure, l’assureur souhaitant résilier votre contrat devra vous donner un préavis de 2 mois. Bien entendu, la résiliation du contrat ne doit pas conduire à une situation où l’automobiliste continue de circuler malgré tout sans assurance. Pour ce faire, ce dernier devra trouver une alternative pour souscrire à une assurance auto malus en remplacement de la précédente, tout juste résiliée. Avec www.assuranceendirect.com, chaque profil est considéré jusqu’à un plafond de 3,5 de malus. Si vous vous retrouvez dans cette situation, sachez qu’il existe des assurances malus, pas chères, capables de vous prendre en charge.

La communication entre les assurances à travers le relevé d’informations

Les 2 mois de préavis sont prévus à pour laisser le temps au conducteur récemment résilié de se retourner vers un autre assureur. Malheureusement, le fait d’être malussé n’est pas sans conséquences puisque ce dernier devra le déclarer auprès de la nouvelle compagnie. En effet, un relevé d’information obligatoirement communiqué par votre précédent assureur devra être remis à votre nouvelle compagnie d’assurance. Celui-ci indiquera notamment que vous êtes résilié à l’échéance ce qui pourrait entraîner le refus de la majorité des assureurs classiques de vous prendre en charge. La déclaration du malus auto est obligatoire. Celui-ci est transmis à travers le relevé d’information qui notifie l’ensemble des dommages réalisés sur les 3 dernières années, et pour vérifier votre bonus par la même occasion. Pour ce faire un système de calcul permet à l’assureur d’évaluer le montant de votre police d’assurance. Selon le nombre d’incidents et / ou accidents responsables, un coefficient de majoration sera appliqué à la cotisation classique. Plus le nombre d’accidents responsables sera élevé, et plus le coefficient le sera. Dans les cas particuliers où vous détenez plusieurs véhicules, chacun d’entre eux devra disposer de son propre relevé d’information. La nouvelle compagnie d’assurance réalisera par la suite une moyenne entre les différents niveaux de bonus en rapport avec votre précédente souscription. Notez que si vous ne présentez que les déclarations présentant un bonus, vous encourez le risque d’avoir une nullité pour motif de fausse déclaration. En effet, à votre date de naissance et date de permis, les assurances communiquent entre elles les différents profils conducteurs.

Une remise à zéro après 2 ans sans incidents

Pour obtenir un niveau de bonus maximum, il faudra alors avoir roulé pendant 13 ans sans le moindre accident à tort. À ce moment-là, votre coefficient atteindra un maximum de 50 et permettra à l’automobiliste d’obtenir les meilleures remises possibles sur les contrats d’assurance. Quant aux malus véhicule, ces derniers s’annulent au bout de deux ans sans le moindre incident responsable, y compris pour les plus gros malussés. En revanche, la diminution n’est pas linéaire puisqu’au bout d’un an le malus ne baisse que très peu. Ce n’est en effet qu’à partir de la 2e année que celui-ci est annulé et que vous repassez à un coefficient 100, à savoir ni malus ni bonus. Notez qu’un changement d’assurance automobile n’a absolument aucune incidence sur votre bonus-malus et qu’en cas de résiliation faites par l’assureur vous conserverez malheureusement votre malus. Ainsi changer de compagnie d’assurance ne permet pas de faire supprimer votre malus ou même le diminuer, mais uniquement de le reconduire auprès d’un autre assureur. De nombreux automobilistes se retrouvent dans la situation où ils sont malussés, ce qui peut conduire à des difficultés lors de la reconduction de leur contrat assur malus auprès de leur assureur historique. Effacer ce malus est relativement contraignant puisqu’il faut attendre deux ans plein pour l’effacer. De plus, les démarches pour trouver un nouvel assureur auto sont longues et fastidieuses, surtout que le surcoût peut être très différent d’une assurance malussé à l’autre.

La solution du tout en ligne

Dans le cas où vous vous retrouverez dans la situation où vous présentez un malus auprès du nouvel assureur, le plus simple et le plus rapide consiste à effectuer plusieurs devis assurance auto malus en ligne plutôt que de devoir vous rendre auprès de chaque compagnie d’assurance en physique. Cela vous fera gagner énormément de temps, et vous aurez l’opportunité de comparer plus d’offres que si vous preniez la décision de vous déplacer auprès des assureurs. Par ailleurs, la démarche en ligne vous fait non seulement gagner du temps, mais également de l’argent puisque de nombreux courtiers n’appliquent aucun frais de dossier sur une souscription d’assurance. En effet, le prix moyen d’un contrat d’assurance souscrit en ligne est généralement moindre que le même contrat souscrit en agence physique. Cela s’explique par des frais de gestion réduits à savoir que la compagnie en ligne n’a pas à supporter certaines charges fixes qu’une compagnie d’assurance physique doit supporter. C’est donc la raison pour laquelle vous devez éviter de vous engager auprès d’une grande enseigne d’assurance nationale si vous êtes malussé. Celles-ci sont généralement plus chères que les courtiers en assurance automobile.