Quels sont les méthodes d’extraction de l’huile de CBD?

L’huile de CBD est connue depuis des décennies pour ses multiples vertus pour la santé. Elle permet notamment d’atténuer les douleurs physiques et de lutter contre les troubles psychiques comme l’anxiété ou la dépression. Cela est dû aux cannabinoïdes que contient la plante de cannabis. Il existe alors plusieurs méthodes pour extraire cette huile de CBD si bénéfique.

Extraction par solvants liquides

C’est la méthode d’extraction la moins coûteuse et la plus simple à réaliser. Elle nécessite l’utilisation de solvants chimiques pour extraire l’huile de cbd. Il est possible d’utiliser du butane, du propane, de l’éthanol, de l’alcool ou encore de l’isopropyle. Cette technique permet de dissoudre les cires végétales contenues dans la plante. Pour ce faire, les solvants sont versés sur les fleurs et les autres parties utilisables du chanvre. Les cannabinoïdes sont ensuite récupérés par évaporation. Le produit fini se présente alors sous forme d’huile concentrée. Cependant, ce procédé présente des inconvénients. Il est d’abord dangereux, car les solvants sont des produits inflammables. De plus, ces solvants peuvent être toxiques s’ils ne sont pas entièrement éliminés pendant l’évaporation. Enfin, cette méthode extrait, non seulement les cannabinoïdes, mais aussi la chlorophylle de la plante. Certaines huiles extraites par solvants ont alors souvent un goût amer. Heureusement, il est aujourd’hui facile de se procurer de l’huile cbd de qualité supérieure.

Extraction par huile végétale

Il est également possible de fabriquer de l’Huile cbd en utilisant des huiles alimentaires comme l’huile de sésame ou l’huile d’olive. C’est la méthode d’extraction la plus ancienne connue à ce jour. Elle est peu coûteuse et offre un résultat sans résidu. Le cannabis passe d’abord par une phase de décarboxylation par la chaleur afin d’activer les éléments, notamment le CBD. Cela signifie que la plante est exposée à un certain degré de température pendant une durée précise. Elle est ensuite mélangée à l’huile alimentaire puis est chauffée de nouveau. Cela permet alors de faire passer le CBD dans l’huile végétale. Toutefois, l’huile utilisée ne s’évapore pas durant le processus. En résulte donc une huile de CBD avec un taux de concentration mois élevé que pour les autres méthodes d’extraction. En outre, le produit est facilement périssable. Il est donc essentiel de conserver votre huile ainsi extraite dans un endroit frais et à l’abri de la lumière.

Extraction par dioxyde de carbone

Il existe un troisième procédé permettant d’obtenir une bonne cbd huile. Il s’agit de l’extraction par CO2, également appelée extraction par fluide supercritique ou SFE. Le dioxyde de carbone est d’abord refroidi jusqu’à atteindre des températures très basses. Cela permet de le transformer en liquide. Cette liquéfaction peut également être obtenue en exposant le CO2 à une pression très élevée. Une fois le dioxyde de carbone à l’état liquide, il est mélangé avec la plante de cannabis pour en dissoudre certains composants. Les principes actifs du chanvre sont alors libérés au cours de ce processus. Le mélange est par la suite introduit dans une chambre dont la température et la pression permettent de séparer le CBD et les terpènes. Enfin, le dioxyde de carbone est rendu à l’état gazeux et s’évapore. Il ne reste alors plus que l’huile de cannabinoïde. Cette méthode est la plus appréciée par les amateurs d’huile de CBD, notamment pour un usage thérapeutique. En effet, elle permet d’obtenir une huile de très bonne qualité, hautement concentrée. Par ailleurs, le dioxyde de carbone auquel est mélangé le chanvre s’évapore intégralement durant le processus de fabrication. En découle alors une huile limpide sans aucun résidu toxique. Il n’y a donc pas de compromis à faire entre concentration en CBD et netteté de l’huile en choisissant la méthode SFE.