Quelles précautions prendre pour éviter le cloquage de peintures ?

Peindre sa maison est toujours une tâche divertissante. C’est toujours agréable de voir ses murs et ses plafonds bien peints jusqu’à ce que vous aperceviez des cloquages qui affichent un aspect désagréable. Ces vilaines cloques apparaissent souvent lorsque la fresque sèche. C’est un phénomène qui peut apparaître sur n’importe quelle partie de votre maison. Ces écaillements sont dus aux non-respects de quelques règles de peinture. Il va juste falloir prendre des précautions pour les éviter et il existe des moyens pour les éliminer.

Les effets du cloquage de peinture

 La fresque qui se cloque est un phénomène qui apparaît sur le mur ou sur le plafond lorsque vous faites des erreurs intentionnelles. Il s’agit en fait d’une déformation qui s’aperçoit au niveau de la couche de peinture. Une cloque peut prendre certains aspects, tels que des boutons, d’ampoule ou de pustules. Ces aspects de décollement présentent de nombreux effets indésirables si vous ne savez pas quelles mesures préventives et curatives il faut prendre. L’esthétique de votre habitation dépend beaucoup de la peinture de maison. Ainsi, l’apparition des cloques engendre la détérioration de l’esthétique. Une telle dégradation aura un grand impact sur l’harmonie de toute la pièce. Elle peut également être défavorable pour la qualité de la structure. Beaucoup sont les facteurs qui peuvent causer ce phénomène. Pour plus d’information, veuillez visiter www.otravaux.fr

Cloquage de peinture : les causes

 Peindre ses murs et le plafond fait partie des travaux intérieurs qui semblent être régalant au début. Mais sachez que les travaux de peinture peuvent se transformer en désastre et le cloquage de peinture en fait partie si vous ne respectez pas certaines règles. De nombreuses raisons peuvent être à l’origine de ce décollage dont les peintures glycérophtaliques sont fréquemment concernées. La première raison, c’est que votre mur est peut-être humide alors que vous y avez appliqué une peinture glycéro. En fait, ce type de fresque est semi-imperméable et la vapeur de l’humidité cherche alors un moyen de s’évacuer. Par conséquent, elle s’évapore à travers le mur et fait cloquer le film de la peinture.

 Un mauvais mélange peut également causer un effritement. Ce dernier surgit toujours lorsque vous appliquez une peinture à l’eau sur une peinture à l’huile. En effet, mélanger la peinture grasse et la peinture maigre ne se fait pas. Ils se désolidarisent et provoquent ainsi le décollage. Enfin, pour éviter l’effritement, il ne faut jamais appliquer de la fresque par une haute température, entre 15 ° et 25 ° C suffit à sublimer votre maison.

Cloquage de peinture : les mesures préventives

 La principale cause du cloquage de peinture, c’est l’humidité du support. Ainsi, assurez-vous que le support sur lequel vous allez peindre est complètement sec. Il est donc très important de garantir que la source de l’humidité est totalement supprimée. Si vous ajoutez une deuxième couche, cette dernière doit avoir eu le temps de sécher. Installer des ventilateurs d’extraction ou mettre une aération optimale est vivement recommandé, cela pour chasser rapidement l’humidité. Vous pouvez également échapper ce phénomène si vous ne peignez pas par temps très chaud. En fait, vu la température très chaud, la surface de la peinture se sèche rapidement et empêche ainsi au solvant de fonctionner convenablement. Puis, vous pouvez aussi prévenir le gaufrage en n’appliquant pas une couche trop épaisse.

 Utiliser un durcisseur pour consolider le support à peindre est également un moyen idéal pour éviter l’apparition de ces boursouflures. En fait, c’est un fixateur qui va permettre au support de se durcir en le laissant respirer. La spécificité de ce produit, c’est qu’il a la capacité de recouvrir tout genre de support en ingérant en une seule couche volumineuse jusqu’à la saturation. Ainsi, le support est prêt à accueillir la peinture de votre choix sans craindre le surgissement d’une cloque.

Cloquage de peinture : les mesures curatives

 Vous devez d’abord identifier la source du problème, puis le régler avant d’effectuer vos travaux intérieurs afin de ne pas craindre le surgissement de nouvelles cloques. Ensuite, éliminez les gaufrages de peinture. Découvrez ce que vous devez faire pour éliminer ces aspects disgracieux. D’abord, commencez par gratter les boursouflures avec des papiers verres ou avec une brosse. Cela afin d’enlever des zones non adhérentes. Cela consiste à faire du ponçage jusqu’à ce que vous obteniez un support uniforme.

 En fonction de la gravité des dégâts, appliquer un enduit fin sera peut-être nécessaire. Pour cela, commencez à bien lisser la surface à repeindre, puis attendez à ce qu’elle soit bien séchée. Poncez ensuite doucement et enlevez la poussière. Après le séchage, appliquez d’abord une sous-couche et n’oubliez pas de la laisser se sécher complètement avant la peinture finale. Et pour la finition, si vous utilisez une peinture à l’huile satinée avec des couleurs soutenues, il faut repasser intégralement la peinture sur la zone rénovée. Cela afin d’éviter que les marques de reprise ressortent.