Les perles de culture, un cadeau précieux

perles de culture

Publié le : 19 octobre 20238 mins de lecture

Symbolisant l’amour et l’affection que l’on porte à une personne, les perles de culture font partie des cadeaux les plus prisés actuellement. Non seulement elles sont belles, mais elles embellissent également celles qui les portent. Mais d’où viennent réellement les perles de culture ? Quels sont les différents types de perles de culture ? Pourquoi offrir un collier confectionné avec des perles de culture à une personne ? Afin d’apporter des réponses à ses questions, il est essentiel de connaître l’histoire de ces fameuses perles de culture.

Les perles de culture : qu’est-ce que c’est ? Quelles sont ses origines ?

Lorsqu’on pense aux perles de culture, les termes qui viennent de suite à l’esprit sont « synthétiques », « banals » et « hors de prix ». Pourtant, contrairement à ce que beaucoup de personnes croient, les perles de culture ne sont pas des produits fabriqués en usine. En effet, ces dernières sont des perles que l’on cultive de manière 100% naturelle. Souvent confondues avec les perles fines naturelles qui sont traditionnellement pêchées par des locaux durant leur plongée en apnée, les perles de culture sont issues de productions humaines. Plus exactement, une perle de culture provient de ce qu’on appelle un élevage en bassins perliers. Le fait est qu’avec la pêche abusive, il est devenu plus ardu de trouver des perles fines naturelles. Surtout des perles ayant les mêmes régularités, dimensions et formes. Ainsi, la plupart des perles que l’on peut voir sur les marchés proviennent de la perliculture. Ce qui n’enlève rien à leur qualité ni à leur rareté.

Selon les connaisseurs, les Chinois étaient déjà au courant que le manteau d’un mollusque pouvait produire la nacre de leur coquille. Aussi, vers le début du XIIe siècle, ces derniers avaient créé des bouddhas de nacre grâce à l’enveloppement d’un modèle de plomb ou d’étain enrobé entre la coquille et le manteau de moule d’eau douce. L’Europe, quant à lui, est le premier à percer le secret de la formation de perles. D’ailleurs, vers les années 1700, Karl von Linné, un célèbre naturaliste d’origine suédoise a réussi à obtenir des perles de culture via l’élevage. Et ce, malgré les méthodes employées à l’époque. Bref, voir ce site pour en découvrir plus sur l’histoire des perles de culture.

Les différentes variétés de perles de culture

D’une manière générale, la perle de culture est un minéral engendré par un animal suite à une intervention humaine. Ainsi, la perliculture est l’action d’élever des huîtres perlières puis de les greffer dans le but d’avoir des perles de culture de très bonne qualité. Pour que la perliculture soit une réussite, les huîtres doivent être cultivées dans une eau saine, non polluée. En somme, il y a 04 variétés de perles de culture très particulières avec des origines bien distinctes. En occurrence :

  • Les perles de Tahiti : originaires de la Polynésie française, celles-ci sont issues d’une huître nommée Pinctada Margaritifera. Côté caractéristique, elles peuvent avoir une forme baroque, ronde, ou autre. De couleurs foncées (pourpre, aubergine, bleue…), elles ont un diamètre de 8 à 18 mm.
  • Les perles des Mers du Sud : provenant d’Australie, elles sont sans aucun doute les perles de culture les plus onéreuses du monde. Conçues par des huîtres perlières Pinctada Maxima, ces dernières sont caractérisées par des coloris élégants (blanc, doré et argenté), un lustre satiné ainsi qu’un diamètre de 9 à 18 mm.
  • Les perles d’eau douce : elles sont cultivées en Chine et sont issues des moules de Cumingii de Hyriopsis. Ayant un diamètre d’environ 5 et 11 mm, ses couleurs sont les notes pastel (lavande, violine, pêche, crème, etc.). Considérées comme étant les perles les moins chères du marché, elles peuvent être produites à une grande vitesse.
  • Les fameuses perles d’Akoya : elles viennent des mers japonaises et conçues par l’huître Pinctada Fucata. Les perles d’Akoya ont un diamètre qui varie entre 5 et 10 mm. Cette gemme se présente généralement sous divers coloris : blanc, noir, rose, argenté, bleu, etc.

Les perles de culture, un cadeau à privilégier

Il n’est pas vraiment évident de trouver une idée de cadeau qui plaira à coup sûr à une personne. D’autant plus que chacun a des goûts et des préférences qui lui sont propres. Sans oublier que sur le marché, les sites internet et les forums, les propositions sont nombreuses. Ce qui ne facilite pas la quête du cadeau parfait. Ceci dit, parmi les cadeaux les plus sollicités du moment, il y a les perles artisanales. Incarnant l’affection que l’on peut éprouver à sa moitié, offrir un beau pendentif en perles de culture est une excellente façon de transmettre ses sentiments lorsque les mots manquent. C’est aussi l’envie de s’attacher dans une relation transmettant un fort message d’amour comme « je t’aime ». Par ailleurs, les perles symbolisent l’amour, la pureté, l’élégance, mais aussi, la pureté de l’âme. D’après les experts, les perles faites à partir de perles de culture agissent tels des talismans renfermant de l’espoir et de l’émotion. 

Offrir une bague sertie de perles est une idée de cadeau intelligente et authentique. Et pour cause, les perles de culture sont des pierres de la sincérité. Elles permettent de soulager des infections des yeux et de réguler l’hypertension et la palpitation du cœur. En outre, ces perles sont souvent employées pour des soucis liés à la digestion et pour améliorer le fonctionnement rénal. Elles augmentent la fertilité et peuvent être utiles afin de traiter les troubles de bipolarité.

Conseils pour entretenir ses perles de culture

Rares et précieuses, les perles de cultures méritent quelques soins spécifiques. Sans quoi, elles perdraient leur éclat, leur beauté et les vertus qui lui sont conférés. Sur ce, pour entretenir ses perles, il est essentiel de les retirer avant de prendre une douche ou un bain. Il faut également les enlever avant de se laver les mains. Pour les conserver, il est important d’éviter toute rencontre avec des parfums ou des produits cosmétiques. Si possible, il faut à tout prix éviter qu’elles entrent en contact avec certaines pierres précieuses. Les pierres qui peuvent les rayer. Par ailleurs, il est recommandé de les nettoyer avec un chiffon humide et doux après les avoir portées. 

Plan du site