post-title La cure thermale, ses bienfaits et ses vertus https://www.abclab.fr/wp-content/uploads/cure-thermale.jpg 2022-03-18 11:01:02 yes no Posted by

La cure thermale, ses bienfaits et ses vertus

La cure thermale, ses bienfaits et ses vertus

Maladies respiratoires, neurologie, rhumatisme, les cures thermales permettent de traiter beaucoup de maladie. Chaque année, presque 600 000 personnes fréquentent l’une des 109 stations thermales de France. Y compris la plupart des personnes âgées : l’âge moyen de ces visiteurs en spa est de 65 ans. En fait, ce n’est pas surprenant, car les cures thermales sont surtout recommandées pour les séjours de longue durée (l’assurance- maladie leur assure donc un séjour d’au moins 18 jours), ainsi que pour le traitement de maux souvent liés à l’âge, en tenant compte des rhumatismes. Découvrez alors les bienfaits et vertus de la cure thermale.

La cure thermale : c’est quoi exactement ?

La cure thermale, c’est une méthode de traitement basée sur les vertus de l’eau. Pourtant, à l’inverse de la thalassothérapie, les cures thermales sont réalisées à partir de sources d’eau naturelles. Elle peut traiter et soulager les problèmes de santé et certaines conditions. Les cures thermales s’accomplissent dans des stations thermales, à base de boue chaude ou d’eau thermale. Les cures thermales conviennent aux personnes souffrant de problèmes de peau tels que l’eczéma, les problèmes respiratoires ou les douleurs articulaires. Selon les besoins des curistes, différents soins sont proposés, tels que des soins à l’eau minérale, ou des soins de spa internes ou externes.

Les séjours de longue durée sont recommandés pour traiter les maux, tandis que les séjours de courte durée sont axés sur la détente et la relaxation. En plus des médicaments pour les maladies graves, souvent, les maladies de longue durée, l’hydrothérapie est souvent prescrite aux personnes âgées. Cependant, dans de rares cas, elles peuvent être recommandées comme traitement primaire. Il existe 12 amples domaines de soins médicaux (où l’assurance maladie mentionne la direction des soins) où les cures thermales sont considérées comme bénéfiques (et donc prises en charge par la sécurité sociale). On peut citer par exemple la rhumatologie, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires, troubles psychosomatiques, phlébologie, neurologie, gynécologie, dermatologie, troubles métaboliques et digestifs, maladies urinaires, les troubles de croissance chez l’enfant.

Une cure thermale pour mieux soigner les maladies chroniques

Parce qu’il existe encore des maladies chroniques qui se développent à un rythme soudain ou récurrent, et qu’une médecine moderne ne connaît toujours pas comment les guérir. Celles-ci sont principalement rhumatismales comme lombalgie chronique, polyarthrite rhumatoïde, arthrose, et allergiques (asthme), cutanées (eczéma, psoriasis), insuffisance veineuse (phlébite), maladies psychosomatiques, etc. Autant de pathologies, si la cure thermale ne peut les guérir, peuvent être traitées globalement sans effets secondaires. Les médicaments en particulier, quelle que soit leur efficacité, ont des limites, parce que certaines maladies chroniques stoppent un jour le traitement puisqu’ils ne sont pas convenablement soulagés, ou puisqu’ils ne soutiennent plus les effets secondaires, ou simplement puisqu’ils sont fatigués.

Un environnement adapté

Surtout, pour ces patients dont cette qualité de vie se détériore, la guérison représente une autre solution. Elles ne sont pas destinées à remplacer les traitements, mais en complément. Elles sont un médicament à part entière et peuvent soulager une variété de douleurs, réduire les symptômes pendant plusieurs mois et permettre de saisir moins de médicaments entre-temps. D’ailleurs, les curistes profitent d’un cadre unique : kinésithérapeutes, médecins et nutritionnistes se relaient pour les conseiller sur la thérapie et l’hygiène de vie. Mieux encore, des activités pédagogiques complètent les cures thermales : conférences données par des médecins ou nutritionnistes, séminaires pratiques, cours de relaxation, activités sportives. Autant de conseils aux curistes afin d’apprendre à prévenir les difficultés de la maladie, mieux la gérer et en somme, devenir acteur de sa santé.

Cure thermale : une efficacité démontrée et une action multiple

À l’ère de la médecine scientifique, un thermalisme, comme toute règle médicale, doit apporter une preuve et attestation de son efficacité. En fait, des études récentes ont prouvé les effets du traitement des douleurs rhumatismales, en particulier les maux de dos et sur les troubles anxieux. De plus, elle a examiné un groupe qui a reçu un traitement dans quatre centres de source thermale qui traitent ces troubles à un autre groupe qui a reçu des médicaments standards considérés pour traiter les troubles anxieux. Résultats : l’effet thérapeutique était meilleur que celui des médicaments. De plus, ses effets étaient renforcés à distance après huit semaines, et même jusqu’à vingt-quatre semaines ! Bain et douche individuels, hydromassage (rampes d’eau chaude), enduit de boue, utilisation de la chaleur, thérapie de groupe dans les piscines de mobilisation, thérapie par les boissons pour certaines conditions.

Ces soins sont prodigués selon le protocole défini par l’indication et ajusté par le médecin selon chaque protocole lors de la visite de pré-guérison. Ils fonctionnent de plusieurs manières : facilite une plus large gamme de mouvements sans douleur grâce aux effets de diverses forces de jet (hydromassage, douches) et à une relative apesanteur dans l’eau. Les oligo-éléments de l’eau chaude traversent la peau, renforçant les protections naturelles de votre organisme. Elle permet aussi une relaxation et soulagement de la douleur par hyperthermie (sauf problèmes veineux). Enfin, trois semaines loin du quotidien sont une libération enrichissante pour l’esprit et le corps : loin de chez soi et des soucis du quotidien, le temps du ressourcement permet enfin de prendre soin de soi dans les bonnes conditions possibles.