Des conseils utiles pour bien démarrer la course à pieds

Afin de garder la ligne et l’énergie, l’exercice physique est indispensable au quotidien. Ce qui permet de se prémunir des maladies. Pour ce faire, il n’y a pas besoin de s’adonner à des séances de cardio intenses. La course à pied suffit amplement. S’agissant de ce sport, il ne suffit pas de se lancer à corps perdu sans suivre de recommandations. Effectivement, il convient de se conformer à certains conseils au préalable.

Démarrer sur de petites distances

Pour commencer, il est préconisé d’entreprendre de courts parcours. Certes, rien ne sert de courir de longues distances dès les premières fois. Il est recommandé de diviser la course en plusieurs étapes. Pour récupérer, il vaut mieux marcher entre deux séances pour éviter d’abandonner à cause de la fatigue. Après quelque temps, il sera possible de prolonger les sessions tout en réduisant le temps de marche. Il est mieux de faire 2 minutes de course et 2 minutes de pause et d’augmenter progressivement jusqu’à ce que la distance soit parcourue en une seule fois.

Il faut aussi prendre garde à ne pas démarrer trop promptement. Effectivement, il faut que l’organisme s’habitue d’abord au stress et à l’effort demandé par la course. Les débutants sont nombreux à commettre l’erreur de commencer vite pour en payer le prix après seulement quelques semaines. Cela engendre de la frustration. Autant courir avec un rythme modéré pour ne pas s’essouffler. Il est possible de se sentir pousser des ailes, mais il est plus sage de conserver un rythme défini pendant l’entraînement. Par la suite, les performances s’amélioreront sur le long terme. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Respecter un temps d’adaptation

Dans le cadre de la course à pied, il ne faut pas oublier que le corps a besoin de régénération. Pour beaucoup, la première séance de course se passe bien et la seule envie est celle de recommencer. Cependant en dépit de toute cette énergie, il est quand même nécessaire de s’accorder un peu de repos afin de récupérer. Le corps doit adapter le système cardiaque à ces nouvelles demandes en vue de préparer les os et les muscles pour le prochain entraînement. Ainsi, entre deux entraînements, il faut qu’il y ait un jour de repos pour tirer parti des efforts et pour éviter le surmenage et les blessures.

Par ailleurs, il est également préconisé de courir en étant naturel et en effectuant de petits pas. Au début, il n’est pas évident de posséder la technique de course adéquate. Cela conduit à gaspiller de l’énergie à cause d’une mauvaise foulée ou encore d’une posture incorrecte. Avec chaque nouveau kilomètre, le corps adoptera la bonne coordination pour réaliser les bons mouvements. Il est nécessaire de courir tout en étant détendu et sans fournir trop d’effort. Les petits pas sont toujours plus efficaces que les longues foulées.

Bien choisir son terrain

Il est important de choisir la surface à courir. Certes, de nombreux coureurs ne prennent pas soin de choisir la surface pour leur course à pied. Toutefois, tout dépend aussi de l’objectif de l’entraînement. Quoi qu’il en soit, varier les terrains est la meilleure option. En courant sur de l’asphalte, il n’y a pas beaucoup de chances de se tordre la cheville. Il faut cependant savoir que cette surface ne ménage pas les articulations, car elle n’amortit pas les pas. Courir sur de l’asphalte est préconisé aux coureurs légers ayant une excellente condition physique.

Ceux qui partent courir dans la forêt se frottent à un sol mou offrant un bon amorti, mais le risque de blessures demeure présent étant donné les racines, les bosses et les cailloux. Afin de travailler les muscles, il est mieux de courir sur le sable. Néanmoins, il faut prendre garde au surmenage. Sinon, pourquoi ne pas commencer sur un tapis roulant pour s’entraîner avec un bon amorti ?

Bousculer ses habitudes

En aucun cas, il ne faut se laisser décourager par un point de côté qui se manifeste pendant le sport. Certes, il s’agit là du pire ennemi de tous les runners. Deux heures avant l’entraînement, il est mieux d’éviter les repas solides. Sinon, il vaut mieux ne boire qu’en petites quantités. Si un point sur le côté se fait ressentir soudainement, il est mieux de faire une pause et de marcher tout en respirant calmement. Il suffit de presser le côté douloureux à l’aide des mains et de ne recommencer la course que lorsque le mal se sera atténué.

Sinon, il est préconisé de prendre soin de son corps et de sa forme. En effet, ce dernier est le centre qui contrôle tous les mouvements. Le balancement des bras déterminera les mouvements faits par la partie inférieure du corps. Pour courir en restant efficace, il convient de développer les muscles pour demeurer stable. Le corps musclé et fort est un atout indispensable pour la course à pied. Il améliore les performances du coureur. Ainsi, il est conseillé d’intégrer quelques séances de musculation aux habitudes de l’entraînement.