Conseils de jardinage biologique pour les jardiniers de tous niveaux

Avez-vous déjà voulu convertir votre jardin en un jardin biologique, mais ne savez pas par où commencer ? Ce n’est pas de la science-fusée. En fait, cela se fait depuis des centaines d’années, avant l’avènement des produits chimiques. Si vous voulez en savoir plus sur le jardinage biologique, lisez ce qui suit pour obtenir quelques conseils.

Facilitez l’épandage du paillis avec les bons outils. Après avoir étalé le paillis, utilisez un râteau à tête plate pour répandre efficacement le fumier. Les dents du râteau aident à tirer le paillis et à l’étaler, tandis que le côté plat du râteau égalise la surface. Utilisez le râteau avec un mouvement de poussée et de traction.

Essayez d’utiliser des matières organiques pour votre jardin biologique (Visitez www.passion-decoration.com pour plus d’idées). La meilleure matière organique que vous pouvez utiliser pour préparer les plates-bandes de votre jardin est un type de compost fabriqué à partir de tout ce qui était vivant auparavant. Il peut s’agir par exemple de compost composé de feuilles mortes, de déchets de cuisine de toutes sortes ou même de tontes de gazon.

Faites vos devoirs. Le jardinage, et le jardinage biologique en particulier, dépend de nombreuses variables, dont la culture, le climat, le temps, le sol et les parasites. Pour réussir, il faut faire beaucoup d’essais et d’erreurs. Pour être le mieux informé possible, lisez le plus grand nombre possible de livres, d’articles et de blogs sur le jardinage biologique. Ceux qui traitent de votre état peuvent être particulièrement instructifs.

Si les plants de tomates font partie de votre jardin biologique, vous devez les arroser correctement pour assurer une productivité maximale. Les tomates recueillent toute l’eau dont elles ont besoin à partir de leurs racines ; vous n’avez pas besoin d’arroser les tiges et les feuilles. Faites bien tremper les plates-bandes de tomates environ une fois par semaine pour fournir l’humidité dont les plants ont besoin.

Souvent, pour se débarrasser de certaines chenilles ou de certains vers, il faut utiliser un filet spécial qui les cache de vos plantes vertes à feuilles, comme le brocoli. Ce filet empêchera les parasites d’entrer et d’endommager vos cultures, tout en préservant l’essence organique de votre jardin.

Ne choquez pas vos nouvelles plantes si elles n’étaient pas en plein soleil lorsque vous les avez achetées. Placez les conteneurs dans un endroit qui ne reçoit qu’une partie de la lumière du soleil pendant un jour ou deux, puis exposez-les progressivement à des quantités accrues de soleil direct pendant plusieurs jours avant de les planter.

Si vous avez un jardin biologique, vous êtes certain de vouloir une méthode fiable pour lutter contre les limaces. L’un des moyens les plus efficaces consiste à arroser le périmètre de votre jardin avec de la terre de diatomées. Plus efficace lorsqu’il est sec, ce produit déshydrate les parasites à corps mou. Faites attention à ne pas inhaler ou à ne pas vous mettre sur la peau.

Choisissez le bon endroit pour cultiver des légumes biologiques. Un jardin biologique doit être autosuffisant et capable de se défendre contre les dégâts. Cette défense est favorisée par quatre facteurs : l’eau, le soleil, le sol et la circulation de l’air. Choisissez un endroit ensoleillé, de préférence avec du soleil le matin et l’après-midi. Dans les zones humides, le soleil du matin est important pour sécher rapidement la rosée, en évitant les champignons. Si votre sol est argileux ou sableux, amendez le avec de la tourbe pour améliorer la rétention d’eau et le drainage.

Le jardinage biologique est la façon la plus saine de cultiver un jardin. Imaginez que vous n’ayez pas à vous inquiéter que vos enfants soient victimes de produits chimiques et de pesticides. Essayez quelques-unes des idées suggérées dans cet article. Expérimentez et amusez-vous à essayer de nouvelles méthodes. Vous serez surpris de la facilité avec laquelle le jardinage biologique peut être réalisé.