post-title Comment traiter les acouphènes ? 2021-07-16 07:01:06 yes no Posted by

Comment traiter les acouphènes ?

Comment traiter les acouphènes ?

Les bruits parasites appelés acouphènes sont des sensations auditives qui ne sont pas causées par une source extérieure et sont exclusivement entendues par la personne qui en souffre. Ils affectent une oreille ou les deux et peuvent parfois toucher le sommet du crâne en altérant significativement la qualité de vie. Le son des acouphènes est perçu différemment en fonction du patient (bourdonnement, sifflement, vrombissement, etc.). Être accablé d’acouphènes de manière épisodique dans un endroit silencieux n’est pas anormal selon la nature et les causes de la pathologie, mais il existe notamment des traitements pour réduire leur sévérité.

Acouphènes : les traitements doux

Les symptômes des acouphènes sont fréquemment associés à un traumatisme acoustique important (concert, explosion, etc.) ou simplement au vieillissement de l’oreille, et le bruit peut survenir progressivement ou brutalement. La consultation d’un médecin est alors le premier réflexe à adopter pour espérer soigner des acouphènes efficacement. Ce dernier réalisera alors une batterie de tests pour identifier les causes et choisir la meilleure solution pour apaiser la gêne. Les acouphènes peuvent être traités en faisant appel à des remèdes doux si l’individu ne souhaite pas s’engager dans des solutions plus agressives. En effet, les bourdonnements dans l’oreille sont facilement éliminés en focalisant l’attention de ce dernier sur quelque chose. Les méthodes non conventionnelles comme la sophrologie et l’hypnose peuvent donc aider à relâcher l’emprise des acouphènes sur la conscience.

Toutefois, les troubles comme le stress ou la dépression doivent être traités en même temps. Rendez-vous sur sante-vie-prevoyance.com pour obtenir des informations sur les traitements possibles des acouphènes.

L’homéopathie et la médecine chinoise

Les traitements naturels comme l’homéopathie permettent de soigner les acouphènes selon leur fréquence et ancienneté. En outre, le médecin spécialiste prescrira plusieurs remèdes comme les granules d’Amica, ou de Phosphorus pour réduire les symptômes, et les pharmaciens peuvent d’ailleurs proposer d’autres solutions en cas doute.

La médecine chinoise à travers l’acuponcture peut aussi contribuer à éliminer le bourdonnement dans l’oreille si celui-ci devient trop gênant. Il faut noter que cette méthode est particulièrement efficace pour le traitement des acouphènes subjectifs. De plus, elle peut être associée à la méthode du tambour celeste pour permettre au patient de se soulager personnellement. Cette technique consiste à ouvrir l’oreille via la paume de la main pour ensuite plaquer les doigts à l’arrière du crâne du malade. Le doigt majeur est alors glissé sur l’index, et par un glissement rapide et bref, le majeur claquera sur la tête afin de produire un son qui raisonnera dans son crâne. La vibration induite permettra ainsi de stimuler les oreilles, mais elle se montre en plus en mesure de déboucher la trompe d’Eustache en rétablissant une excellente transmission des ondes sonores.

Les thérapies disponibles

Selon l’origine des acouphènes, les traitements varient significativement. Par exemple, les acouphènes provoqués par le déséquilibre des articulations de la mâchoire requièrent automatiquement un traitement dentaire. Dans certains cas comme le bouchon de cérumen, le médecin procèdera à son extraction, et si les acouphènes sont engendrés par une pathologie comme l’otite (acouphènes objectifs), une intervention chirurgicale est obligatoire.

Une prise en charge par un spécialiste peut être obligatoire afin d’aider la personne à se débarrasser des acouphènes dans le cas où ils persistent, et aucune maladie n’explique leur présence (acouphènes subjectifs). Les thérapies comportementales cognitives (TCC) analysent les pensées, émotions et les comportements du patient dans le but de diminuer l’intensité du bourdonnement causé par les acouphènes. Celles-ci permettent également de prévenir les risques d’aggravation de la dépression éventuellement diagnostiquée. En contrepartie, les TCC demandent un investissement personnel important de la part du patient et démontrent uniquement une amélioration de la qualité de vie à travers l’acceptation de la condition.

Alternativement, les thérapeutes peuvent coupler cette solution à un traitement d’habituation aux acouphènes en exposant le malade à un bruit blanc pour apprendre à vivre avec le dérangement. La thérapie sonore se traduit par la diffusion d’un petit son modéré ressemblant au bruit d’une radio n’ayant aucune fréquence active, et permet de masquer les acouphènes. Toutefois, cette méthode de traitement requiert le port d’une prothèse auditive tous les jours pendant plusieurs heures sur une période prédéfinie (environ 18 mois).

Les traitements médicamenteux

Le recours aux médicaments demande l’avis médical d’un spécialiste, car ils reposent sur l’utilisation de vasodilatateurs, et dont la pertinence doit encore être validée par les experts. Le médecin peut aussi proposer la prise d’antiépileptiques, anxiolytiques ou antidépresseurs même s’ils ne contiennent pas officiellement des indications destinées aux traitements des acouphènes.

Les médicaments pour le traitement des vrombissements contiennent généralement de la trimétazidine, cependant, les effets secondaires observés sur les consommateurs sont trop importants pour être recommandés (raideur des membres, tremblements, ralentissement des mouvements, etc.). De ce fait, les cardiologues sont les seuls professionnels de santé attitrés pour délivrer des ordonnances initiant le traitement par la trimétazidine. Le renouvellement des ordonnances pour se débarrasser des acouphènes peut en revanche être rédigé par un autre médecin à condition de lui présenter la première ordonnance.