Comment nettoyer votre culotte de règles ?

Vous avez pris la décision d’abandonner les serviettes hygiéniques pour des raisons écologiques et des soucis de santé. À la place de celles-ci, vous utilisez désormais les culottes de règles à chaque menstruation. Étant donné que ces lingeries sont réutilisables, il est nécessaire de les laver correctement après chaque utilisation. D’ailleurs, suivre à la lettre les étapes de lavage de culotte menstruelle permet de faire durer son usage dans le temps.

Les étapes à suivre pour bien laver les culottes de règles

En général, il n’y a rien de plus facile que le fait de laver sa culotte menstruelle. Toutes les femmes, même les plus pressées, peuvent aisément s’en occuper avec des gestes faciles en quelques minutes. Dès que vous enlevez votre culotte de règle, il est indispensable de la rincer à l’eau froide. Laissez l’eau du robinet couler sur le vêtement pendant au moins 3 minutes pour enlever le sang. Autrement dit, vous devez maintenir votre culotte de menstruation sous l’eau jusqu’à ce que la couleur rouge disparaisse, et que l’eau soit totalement claire. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire de tremper votre sous-vêtement, même en cas de menstruation abondante.

Après avoir effectué le « prélavage », il est possible de laver sa culotte menstruelle avec les linges habituels. Votre dessous ne risque pas de tacher les autres vêtements. Concrètement, vous pouvez laver votre culotte périodique à la main ou en le passant à la machine à laver. Inutile d’organiser un lavage spécial pour ce type de lingerie. En effet, tout comme les serviettes en tissu et les couches lavables, la culotte de règle accompagne facilement vos lavages quotidiens sans le moindre problème. Une fois votre culotte propre, il convient de le faire sécher.

En outre, évitez l’utilisation d’un sèche-linge pour la seule bonne raison que cette machine peut fragiliser la protection imperméable de votre dessous. Au lieu de cela, il vous est plutôt conseillé de privilégier un séchage à l’air libre et à plat. Cela permet de conserver la forme de la lingerie. Une fois séchée, il vous suffit de le mettre dans votre placard, en attendant la prochaine menstruation.

Les précautions à prendre pendant le lavage de culotte menstruelle

Il est indispensable de prendre quelques précautions pour préserver votre culotte de menstruation. Tout d’abord, il est recommandé de choisir une lessive non agressive. La lingerie menstruelle est fabriquée à partir d’un coton spécialisé, ceci dans l’objectif de prendre soin de votre hygiène intime. Les composants chimiques contenus dans les lessives standards peuvent causer des démangeaisons, des irritations ou des allergies notamment sur les muqueuses vaginales. Ces produits risquent aussi de détériorer votre dessous en attaquant à ses fibres. Effectivement, tout comme le chanvre et le lin, le coton est sensible aux éléments chimiques.

Il vous est alors recommandé de choisir des produits biologiques, non agressifs pour le tissu et plus doux pour la peau. Pour le lavage de culotte menstruelle à la main, vous pouvez aussi utiliser un savon de Marseille. Pour maintenir la durée de vie de votre protection de menstruation lavage après lavage et garder son côté esthétique, il est important également de le mettre dans un filet à linge. Effectivement, comme toutes les lingeries féminines, les culottes hygiéniques font partie du sous-vêtement délicat. Placez-les dans un filet avec vos soutiens-gorge afin de les préserver.

Les erreurs à éviter pendant le lavage

Au début, on réalise quelques erreurs pendant le lavage de culotte menstruelle. Ces erreurs sont souvent classiques. On les fait par réflexe, sans trop y réfléchir. Pourtant, un mauvais geste peut être lourd de résultats. Cela dit, pour tous les sous-vêtements tachés, spéciaux pour menstruations ou non, évitez l’eau tiède ou chaude. En effet, la chaleur réchauffe les taches de types organiques, comme le sang. Ce dernier risque alors de se coller sur le tissu de votre culotte, et altérer son côté esthétique. Votre culotte de menstruation reste réutilisable, mais ce n’est pas agréable de trouver des traces de vos règles antérieures.

Pour la même raison que le sèche-linge, à cause de la forte température, le repassage est également à proscrire, car il peut compromettre rapidement l’étanchéité de votre culotte. Même situation pour le radiateur, évitez de faire sécher votre sous-vêtement dessus. Enfin, il vous est conseillé aussi d’éviter les assouplissants et les adoucissants. Ces produits risquent en effet d’abîmer le dessous et d’arrêter son pouvoir absorbant. En général, bannissez également les détachants et la Javel lors du lavage de votre culotte, et ce même si vous pensez que vos règles ont été abondantes ou foncées. Cela peut provoquer des problèmes d’hygiène intime ou des irritations.

Astuces simples pour éviter les petites fuites

Les sous-vêtements de règles sont des protections intimes très intéressantes. Ils vous protègent jusqu’à 12 h pendant vos menstruations, mais pas seulement. Élégants et fins, ils sont aussi utiles en cas de pertes blanches ou de fuites urinaires. Pour laver sa culotte menstruelle, il suffit de suivre les mêmes étapes adoptées pendant les règles.

Il convient mieux de la nettoyer avec un produit naturel ou bio. Par la suite, il vous importe de le sécher à l’air libre tout en évitant la haute température à chaque nettoyage. Si vous utilisez le sous-vêtement menstruel pour les pertes vaginales et les problèmes urinaires, vous pouvez le laver à la main ou l’envoyer directement à la machine, sans passer par le prélavage, selon vos préférences.