Comment faire des marquages au sol ?

marquages au sol

Publié le : 19 octobre 20237 mins de lecture

En général, le marquage au sol doit suivre une norme internationale pour garantir la sécurité des usagers de la route. Appelé également signaletique au sol, il permet de délimiter et de visualiser les zones d’activités dans le but de sécuriser et de prévenir le personnel travaillant dans un chantier de construction.

Les différents types de signalétiques au sol

En général il existe quatre types de marquage au sol, à savoir la numérotation des voies de triage, les passages piétons, le marquage spécifique et les zones hachurées. La numérotation des voies de triage est employée pour déterminer les voies spécifiques de stockage ou bien pour filtrer un trafic. Dans cette optique, le balisage doit être facile à suivre et bien visible. Aussi, il doit toujours être logique et clair dans l’aménagement de la structure. Ensuite, les passages piétons doivent être clairs afin de bien gérer les flux entre les véhicules et les piétons. Ils doivent avoir un impact immédiat dans la vision et assurer la sécurité des déplacements.

En ce qui concerne les marquages spécifiques, ils contiennent généralement une lettre d’indication de zone de chargement ou de zone de circulation. Il s’agit notamment d’une norme et de codes spécifiques indissociables à la sécurité des sites publics et industriels. D’ailleurs, il est essentiel de suivre la référence pour la protection des zones à risques comme l’indication des couleurs.

Enfin, les zones hachurées permettent de visualiser les endroits qui doivent être dégagés en permanence de tous les flux. Elles incluent par exemple les passages de porte automatiques, les accès de secours ou encore les endroits ayant un trafic intense où certains véhicules doivent circuler. Cela dit, pour savoir le type et le modèle de marquage adapté à votre projet, obtenez plus d’informations ici. Vous pouvez également profiter de cet instant pour tout savoir sur les principales significations des différents types de signaletique au sol.

Les normes à respecter dans le marquage au sol

L’employeur doit envisager la signalisation horizontale de sécurité pour les risques inévitables ou pour les mesures d’organisation du travail et de la prévention. Cette signalisation appliquée aux trafics est utilisée si le lieu se trouve dans une entreprise ou dans des établissements selon la norme 92/58/CEE. Ensuite, la norme NFX 08-003 affirme la conception des indices visuels de sécurité et le choix des couleurs d’identification de sécurité à employer. L’objectif principal étant de prévenir les accidents, d’informer sur les risques d’évacuation d’urgence et d’atteinte à la santé. La mise en place d’une signaletique au sol permet aussi de lutter contre l’incendie.

Les recommandations de cette loi sont les couleurs de contraste et de sécurité, les combinaisons de couleurs avec leurs significations et les formes géométriques. Pour information, cette norme s’applique dans tous les secteurs exigeant un max de sécurité comme le lieu public, les lieux de travail, les chantiers immobiliers, etc. Elle concerne aussi le trafic ferroviaire, routier, aérien, maritime, fluvial ainsi que la mise sur le marché des produits nocive et le repérage des tuyaux.

Enfin, une signalisation de sécurité doit être un objet créé spécialement pour une indication relative à la santé et à la sécurité. De ce fait, tout le monde peut se renseigner et se familiariser de façon appropriée avec ces diverses indications. Entre autres, le chef d’établissement doit inviter son personnel à suivre une formation adéquate concernant la signalisation horizontale de santé et de sécurité qui concerne les couleurs de sécurité, les significations des panneaux, les signaux acoustiques et lumineux.

Les solutions de signalétique au sol à la peinture 

Le marquage au sol à base de peinture est à la fois économique et durable. C’est la solution idéale pour mettre en évidence les zones à risques. Dans cette optique, la peinture fluorescente peut être utilisée pour réaliser les passages des piétons, le marquage de lignes et celui des aires de jeux. En plus, elle est facile à réaliser puisqu’il vous suffit d’utiliser un pinceau ou un rouleau. Si vous souhaitez marquer votre zone de trafic intense, il vous est conseillé de privilégier la peinture époxy. Cette dernière ne contient aucun solvant dans ses composants. De plus, elle est sans odeur.

Elle peut être appliquée sur de la peinture non friable ou bien sur un béton. Elle dispose également d’une bonne résistance aux agressions chimiques et à l’abrasion. Pour les routes privées comme les parkings, l’école ou les zones industrielles, il convient mieux de choisir la marque bitume. Cette dernière s’applique facilement sur le béton, sur le bitume, sur les sols peints et sur les couvertures intermédiaires. Elle est très appréciée pour sa capacité à se sécher rapidement.

Les solutions de marquage sans peinture

Si vous souhaitez bénéficier d’une signaletique au sol temporaire ou si vous ne voulez pas employer de la peinture, il vous est conseillé d’opter pour les rubans de marquage. Ces derniers sont les modèles de référence pour les trafics intenses. Ils résistent mieux au passage de chariots élévateurs. En outre, les rubans de marquage sont faciles à nettoyer. Des autoadhésifs ultraperformants, ils se posent et se coupent facilement sur plusieurs types de support.

La couche adhésive des rubans enveloppe toute la largueuse afin de limiter le décollement prématuré situé au bord. Mis à part cela, les rubans de marquage sont conçus avec des produits antidérapants. Ils permettent ainsi de réduire au minimum les risques de chute. Dans les lieux ayant un trafic intense, ils permettent de déterminer les lieux à risques ou de vérifier les flux de déplacement.

Plan du site