Comment devenir pharmacien et gérant de pharmacie ?

Le domaine pharmaceutique constitue un secteur primordial dans l’économie de la France. Étant un grand pays producteur de médicaments, il est naturel d’avoir une industrie poussée avec des employés qualifiés. Faire partie de ces employés représente une fierté personnelle étant donné le parcours semé d’embûches pour y arriver, mais aussi une fierté patriotique pour contribuer à sauver des vies et à l’économie de son pays. Faire carrière dans la pharmaceutique est un défi à relever, en passant par des études spéciales, de la concurrence et des choix.

Le métier de pharmacien

La majorité pense que parler de pharmacie revient directement à parler de médicaments, cela est correct. Mais penser que parler de pharmacien revient à parler de vendre des médicaments, cela est incorrect et pourtant très commun. Le métier de pharmacien ne se limite pas à la vente de produits pharmaceutiques. Il y a, le plus connu du grand public, le pharmacien d’officine, le pharmacien biologiste, le pharmacien hospitalier, le chercheur, le grossiste-répartiteur et le pharmacien inspecteur de la santé publique.

Le pharmacien d’officine est celui croisé dans les pharmacies, chargé de vendre les médicaments prescrits sous ordonnance, conseiller les clients et contrôler les stocks et passer les commandes de réapprovisionnement. Le docteur en pharmacie prend en main les patients, dans sa pharmacie, tandis que le pharmacien hospitalier effectue les mêmes fonctions dans un hôpital. Le pharmacien biologiste s’occupe des analyses, examens et test dans les laboratoires et le chercheur est recruté pour le développement de nouvelles molécules en centre de recherche pur. Le grossiste-répartiteur est l’intermédiaire entre les pharmacies et le laboratoire, tous contrôlés par l’inspecteur de santé publique.

Les études à suivre pour y parvenir

Devenir pharmacien demande tout d’abord un intérêt particulier pour la science, une rigueur stricte et une attention aiguisée. Cela demande également une grande persévérance, car pour aboutir à un emploi dans ce secteur, il faut passer plusieurs années d’études. Il est conseillé de préparer ce parcours dès le lycée en adhérant à une série scientifique, avec des résultats bons ou moyens afin de maximiser les chances d’être sélectionné. Des organismes préparent également à ce parcours pour avoir des connaissances en médecine et faciliter le saut dans le bain à la faculté.

Il est évident que pour accéder à ce métier, il faut suivre et approfondir ses études de pharmacie. Pour ce faire un lycéen doit intégrer une faculté d’étude de santé. Il étudiera dans un tronc commun où il sera formé aux sciences fondamentales et médicales avant de choisir une filière spécifique au second semestre. À la 2ᵉ et la 3ᵉ année, il sera formé aux sciences, relatives avec des enseignements généraux et spécialisés, suivi d’un stage en officine qui aboutira au DPFGSP de niveau licence. Ce n’est qu’au second cycle que l’étudiant se consacrera à la spécialité qu’il aura choisi et poursuivra en DFASP (5ᵉ année) ou deviendra docteur en pharmacie.

Devenir gérant de pharmacie

Pour devenir un gérant d’une pharmacie en France il est tout naturel d’avoir un diplôme spécialisé dans le domaine. Il est faisable soit d’en ouvrir une soit d’en reprendre une. Les pharmacies sont similaires aux entreprises, il est possible d’y être recruté et y travailler comme salarié. Il est également possible pour un pharmacien d’ouvrir sa propre pharmacie ou reprendre les rennes d’une officine où il était adjoint d’officine dans certains cas. Le critère indispensable reste le diplôme de docteur en pharmacie.

L’ouverture et le lancement d’une nouvelle pharmacie demande à suivre des étapes compliquées à travers les formalités de l’industrie pharmaceutiques, les démarches juridiques et l’agrément de l’ARS. Pour implanter une nouvelle pharmacie dans une commune, où il n’y en a pas une, il faut que celle-ci compte au moins 2500 habitants. Pour reprendre une pharmacie, un pharmacien doit soumettre une demande à l’ARS. Les pharmaciens exerçant en nom propre doivent être propriétaires, donc racheter, de l’officine de la pharmacie dont ils sont titulaires. Dans tous les cas, il faut qu’ils aient au moins six mois d’expérience en officine.